Un poisson qui devient voilier, lequel devient coquillage, puis rose des vents, avant de laisser la place au crabe qui se transforme à son tour en casque de plongeur pied lourd pour enfin laisser apparaître la maison sous la mer…
Voilà comment, en 40 secondes et 7 images, un générique d’émission de télévision va marquer durablement la mémoire de millions de personnes !
Ce petit chef d’œuvre, unique en son genre pour l’époque, Thalassa le doit à deux artistes aussi talentueux que discrets: Gérard Marinelli pour le visuel et Guy Pedersen pour la musique. Chapeaux Messieurs !

Le générique de Thalassa
Rate this post

Related posts:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>